Visa et AVE

Pour entrer au Canada, certains participants de Centrallia 2016 seront peut-être obligés de demander un visa de résident temporaire. Le présent document vise à servir de guide de référence au chef de mission (CM) et au collaborateur associé (CA) pour aider à communiquer des renseignements de base concernant le processus de demande de visa canadien aux participants de Centrallia 2016 provenant de l’étranger.

Depuis la toute première édition de Centrallia en 2010, le World Trade Centre Winnipeg (WTC Winnipeg) collabore étroitement avec Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) pour s’assurer que les participants ayant besoin d’un visa pour voyager au Canada disposent de tous les renseignements nécessaires pour réduire les risques de complications concernant leur visa.

Renseignements généraux sur le processus de demande d’un visa canadien

  • Le processus de visa est contrôlé par le gouvernement du Canada et peut s’avérer compliqué, nécessitant toutes les pièces justificatives nécessaires.
  • CIC reçoit et traite un nombre élevé de demandes et les fonctionnaires ont une charge de travail très lourde. Il revient aux demandeurs de s’assurer que leur demande est dûment remplie et contient tous les documents nécessaires. S’il reste des champs vides dans la demande, si des renseignements sont manquants, ou si des documents nécessaires ne sont pas soumis, il est fort probable que la demande sera refusée. Les agents de visa n’effectuent aucune recherche et n’exigent aucune pièce justificative. Il n’y a que le demandeur qui peut demander une révision de son cas, et ce processus peut prendre des semaines.
  • Même si CIC cherche à faciliter le commerce international, sa responsabilité première est de déterminer l’admissibilité des demandeurs conformément aux lois canadiennes afin d’assurer la santé et la sécurité des Canadiens et des Canadiennes et la sécurité du Canada. Il faut tenir compte de cet aspect lorsque l’on travaille avec des personnes qui veulent participer à Centrallia 2016.
  • Il importe de se rappeler que les agents de visa évaluent à la fois le demandeur et l’entreprise qu’il représente. Ainsi, les documents requis pour appuyer les demandes doivent clairement démontrer non seulement l’intention de la personne de retourner dans son pays d’origine (p. ex. finances personnelles, certificat de mariage), mais indiquer aussi la raison qui motive l’entreprise à participer à Centrallia 2016 (p. ex. l’entreprise est déjà engagée dans le commerce international, a déjà participé à des salons professionnels internationaux) et la raison pour laquelle ce demandeur en particulier a été choisi pour représenter son entreprise à Centrallia 2016.

Soumettre la demande de visa

  • Consulter le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) et lire entièrement les instructions.
  • S’assurer que le formulaire de demande est dûment rempli, sans champ vide ni renseignements manquants.
  • S’assurer d’inclure le code d’événement spécial de CIC pour Centrallia 2016, dans toutes les lettres d’invitation pour visa.
  • Indiquer clairement le but et la justification du séjour au Canada.
    • Dans l’évaluation du but, CIC fait référence à l’intention de la personne. La préoccupation la plus grande des agents de visa est que les visiteurs ne retournent pas chez eux et qu’ils cherchent à utiliser une foire commerciale, comme Centrallia, comme porte d’entrée au pays pour y demeurer impunément. Par conséquent, il importe d’aborder à l’avance tous les sujets de préoccupation possibles et de fournir suffisamment de pièces justificatives pour convaincre l’agent des visas que le participant a une raison valable de participer à Centrallia 2016 et des raisons suffisantes pour retourner chez lui. Voici quelques éléments de preuve :
      • des renseignements sur l’historique et les activités de l’entreprise, comme une déclaration qui explique les objectifs commerciaux de la participation de l’entreprise, plus pertinemment pourquoi le voyage au Canada pour participer à Centrallia 2016 est nécessaire au développement de leur entreprise;
      • des renseignements personnels comme des liens familiaux (p. ex. conjoint/conjointe, enfants), propriétaire d’une maison, argent en banque et un bon emploi. Autant que possible, le participant doit fournir des documents pour appuyer sa cause (p. ex. relevés bancaires, certificat de mariage).
    • Le participant doit impérativement inclure la lettre d’invitation fournie par le WTC Winnipeg avec le code d’événement de Centrallia – CIC.
  • Fournir une preuve des antécédents de voyage détaillés.
    • Si le participant a un historique de voyage relativement bref, cela ne serait pas vu d’un œil favorable. Toutes les preuves de voyages précédents à des pays similaires au Canada (p. ex. les États-Unis, l’Europe et l’Australie), comme des copies d’anciens passeports montrant des visas et des tampons de voyage, seront fort utiles.
  • Fournir une preuve des biens personnels et de la situation financière.
    • Il est très important pour les demandeurs de fournir une preuve de leur situation financière personnelle, comme les comptes de banque, un titre de propriété ou d’autres investissements, qui démontrent des liens avec le pays de résidence. Si une entreprise assume les frais de voyage du participant à Centrallia 2016, il importe aussi de soumettre une lettre de l’entreprise déclarant son soutien financier ainsi que des pièces justificatives sur la capacité financière de l’entreprise à supporter les coûts du voyage.
  • On encourage fortement le CM et le CA à s’assurer que tous les membres accompagnateurs soumettent une demande distincte, clairement dissociée de l’événement et de la délégation commerciale, pour éviter tout malentendu possible dans le processus décisionnel de l’agent du CIC.
  • WTC Winnipeg ne saurait trop insister sur l’importance de s’assurer que la demande de chaque participant est remplie avec exactitude, qu’il n’y manque aucun renseignement et que la demande renferme suffisamment de renseignements pour traiter clairement du but de la visite, les antécédents de voyage détaillés ainsi que les renseignements sur les biens personnels et la situation financière.

Refus de visa

  • En général, les demandeurs devraient :
    • s’assurer que tous les renseignements demandés et les documents à l’appui sont soumis avec la demande.
    • s’assurer que la demande est dûment remplie et soumise le plus rapidement possible pour allouer suffisamment de temps pour l’examen.
  • Néanmoins, dans certains cas, des demandes de visa sont refusées. La plupart de ces refus peuvent être attribuables :
    • Au fait que la demande de visa est mal remplie ou n’est pas complète (c.-à-d. manque de pièces justificatives à l’appui, renseignements incomplets);
    • à la présentation en temps opportun de la demande (c.-à-d. manque de temps de traitement pour la prise de décision, temps insuffisant pour répondre si nécessaire);
    • à des doutes quant à l’authenticité de l’entreprise ou des activités commerciales que le demandeur représente, et sur la véritable nature du voyage au Canada (c.-à-d. préoccupations à l’effet que le demandeur pourrait avoir l’intention de demeurer illégalement ou impunément au Canada).
  • Si la demande est refusée pour le motif « but de la visite », il ne s’agit nullement d’un jugement envers Centrallia 2016, mais des préoccupations de l’agent des visas à l’effet que le demandeur utilise Centrallia 2016 pour voyager au Canada afin de tenter d’y demeurer illégalement ou impunément, ou d’entrer au Canada à d’autres fins sans lien avec Centrallia 2016.
  • Il n’y a aucun processus d’appel officiel si votre demande de visa de résident temporaire est refusée. WTC Winnipeg NE PEUT PAS intervenir directement, faire du lobbying ou exercer des pressions auprès de l’ambassadeur ou du haut‑commissaire canadien à l’ambassade ou auprès de tout autre représentant du gouvernement canadien pour demander un renversement d’une décision négative sur une demande de visa.
  • Si un demandeur souhaite présenter une nouvelle demande, il doit le faire uniquement si sa situation a considérablement changé ou s’il a de nouveaux renseignements pertinents à soumettre.

Autorisation de voyage électronique (AVE)

À compter du 15 mars 2016, les voyageurs étrangers dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). En sont exceptés, entre autres, les citoyens des États-Unis ainsi que les voyageurs munis d’un visa canadien valide. Toutefois, du 15 mars 2016 jusqu’à l’automne 2016, les voyageurs qui n’ont pas d’AVE pourront quand même monter à bord de leur avion, pourvu qu’ils aient les documents de voyage appropriés, comme un passeport valide.

Liens pertinents